Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Coordination FCPE de Sarcelles

Rythmes scolaires

 

 

 

 

 

A la demande de la communauté éducative de chaque école, un conseil d'école exceptionnel devrait se tenir pour débattre de la forme des rythmes scolaires.

Actuellement l’enseignement dans les écoles de notre commune porte sur 8 demi-journées par semaine. Cette répartition du temps d’enseignement à montré toute sa nocivité tant pour le rythme de travail imposé aux enfants comme aux enseignants que pour l'efficacité d'enseignement qu'elle induit.

Dans le cadre du projet de "Refondation de l'école publique", une réorganisation du temps scolaire a été décidée par le Gouvernement. Cette réorganisation amènera à travailler sur 9 demi-journées dont 3 heures le Mercredi ou le Samedi matin. Les autres journées devront être de 5 heures d'enseignement maximum et devront comporter une pause minimum de 90mn pour la restauration.

Le soi-disant soutien personnalisé réalisé sur le temps de repas serait donc exclu, de même que le temps de travail sur les devoirs après l'école.

L'Education Nationale doit négocier avec la ville sur le contenu du temps partagé entre 15h30 et 16h30. Nous devons aussi être vigilants sur l'organisation péri scolaire qui devra être mise en place (sport, culture, découvertes, jeux,...) et sur l'organisation ou non du repas éventuel du Mercredi midi.

Chaque commune doit se prononcer sur la mise en place de cette nouvelle organisation scolaire pour la rentrée 2013 ou la rentrée 2014.

En tout état de cause, nous devons exiger que la nouvelle organisation scolaire soit validée par un vote de nos élus dans les Conseils d'école.

Nous vous rappelons que la FCPE, suite à des études et des auditions de psychologues, considère que la semaine de 5 jours permet une meilleure acquisition des connaissances et respecte mieux le rythme biologique des enfants .

Voici un lien vers un Argumentaire rythmes scolaires

Rythmes scolaires : se donne-t-on le budget de nos besoins ?

Quelques réflexions portées au débat sur les rythmes scolaires alors que des grèves se profilent à l'horizon.

La période qui vient va connaître divers mouvements sociaux portant sur la réforme des rythmes scolaires qui méritent que les parents s'intéressent et s'impliquent dans le sujet.
Le projet de décret portant sur l'application de cette réforme a été rejeté au Conseil Supérieur de l'Education très largement pour des raisons assez diverses et le Ministre engage des négociations aves les différents partenaires afin de trouver l'équilibre acceptable.
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/01/09/reforme-des-rythmes-scolaires-premier-coup-dur-pour-vincent-peillon/

Les syndicats enseignants contestent le manque de prise en compte des conditions de travail des enseignants et la non revalorisation salariale là où on leur proposerait de travailler davantage.
L'association des Maires de France s'oppose au projet tant que l'évaluation financière du coût du dispositif et sa prise en compte par l'état n'auront pas été clarifiées : http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130111.AFP0246/reforme-des-rythmes-scolaires-les-maires-hostiles-au-projet-de-decret.html

Du côté FCPE nos représentants se sont abstenus car la réforme est trop timorée et de ce fait ne répond pas suffisamment aux besoins.

Depuis quelques avancées se dessinent : http://www.snuipp.fr/Les-108-heures-redefinies-des mais les appels à la grève se multiplient cependant pour peser dans les négociations en cours. Des actions locales Paris, Hauts de Seine,  et puis une Grande action nationale le 31 Janvier.
Pour notre part il nous faut rester clairs sur nos exigences :

Une véritable prise en compte du rythme de l'enfant, en ramenant la semaine à 4 jours et 1/2, la journée scolaire à 5h et une demi journée de 3h à 3h30 soit 23h ou 23h30 de classe, ce qui implique de réduire les vacances d'été pour ne pas réduire globalement le temps scolaire annuel.
Une égalité de l'école obligatoire pour tous les enfants, ce qui inclut aussi les ouvertures et les apprentissages culturels, a la charge de l'Etat ou des communes ou des associations qui se tiendraient jusqu'à 16h30 ou 17h.

Attention il y a là danger car dans certaines communes on parle de laisser libre la participation des enfants à ces activités ce qui créera des inégalités d'apprentissage inévitables ; et ce d'autant plus que ce sont les enfants des familles les plus défavorisées qui sont souvent absentes de ces activités pour des raisons financières et culturelles.

Un véritable temps de pause méridienne de 1h30 à 2h sans aucun temps d'apprentissage supplémentaire ni individuel ni en groupe..
Aujourd'hui le projet parle de 5h30 de classe par jour et de 3h30 le mercredi ou le samedi matin ce qui amène à 25h de classe en incluant l'heure d'"aide personnalisée".
Le projet ne convient pas. Pourquoi ?
- les journées de classe des élèves seront à peine moins longues, mais ils viendront un jour de plus à l’école
- les heures de classe ne seront pas moins chargées, le rythme de la journée sera toujours aussi dense, car le ratio volume horaire annuel / programmes ne change pas d’un iota
- l’ouverture culturelle périscolaire a perdu son ambition : des créneaux de 45 minutes, récré, déplacements et passage aux toilettes compris, sont grandement insuffisants pour mettre en place des activités intéressantes
- le rythme de l’année scolaire n’a pas été abordé : il est pour l’instant déséquilibré, certaines périodes d’école durent 11 semaines et ne sont pas propices au travail de qualité...
Et cerise sur le gâteau, l'association des Maires de France demande l'assouplissement des règles d'encadrement pour les activités périscolaires, car évidemment trouver le nombre d'animateurs nécessaires aux normes Jeunesse et Sports (1 anim pour 12 enfants en élémentaire et 1 pour 8 en maternelle) pour encadrer des milliers d'enfants supplémentaires c'est simplement impossible, alors que dans toutes les communes on peine déjà a recruter pour les seuls Centres de Loisirs.
Mais ramener les normes d'encadrement au même niveau que le temps de restauration ou de garderie c'est glisser vers une dégradation considérable de la qualité d'encadrement nécessaire et ce d'autant plus si l'on parle d'activités culturelles et sportives.

Et pourtant il est urgent d'agir dans l'intérêt premier des enfants. Des solutions existent mais cela coûte davantage que le budget actuellement proposé. Cela implique aussi une autre logique d'enseignement.

Au bout du compte cela implique et Vincent Peillon avait alors raison une véritable refondation de l'école publique et non le rafistolage actuellement présenté. Le gouvernement Ayrault, le Président Hollande lui donneront-ils les moyens des ambitions qui avaient rassemblé toute la communauté éducative ?

A nous de rentrer dans le débat, à nous de porter nos revendications et de ne rien lâcher qui dégraderait encore les conditions d'enseignement ou réduirait les ambitions éducatives pour nos enfants.

La Caisse des écoles

Les parents d'élèves ont toute leur place au sein de la Caisse des écoles pour peu qu'ils y adhèrent. Cet outil au service de l'école publique apporte aide et financements à de nombreux projets scolaires, pour en savoir plus :

Caisse des écoles qui es-tu ?

Lettre a FP
56 ko
Rythmes_scolaires_position_FCPE9521_1.pdf
Décret Rythmes 24-01-2013
88 ko
joe_20130126_0022_0003_Organisation_du_temps_scolaire.pdf

Le Conseil d'école

Vous trouverez toute la réglementation sur le conseil d'école, sa composition, ses compétences et son fonctionnement en cliquant sur le lien :

Conseil d'école


Coopératives scolaires

Pour tout savoir sur le rôle et le fonctionnement que doit avoir une véritable coopérative à l'école allez sur le site de l'OCCE95 en cliquant sur le lien Coopératives scolaires.

Des formations "trésoreries" sont mises en place dans l'année entre la FCPE et l'OCCE, inscrivez-vous.